Se Chauffer aux Granulés de Bois


Ajouter au panier

05 55 94 14 13

      QUEL EST LE COÛT ?

Le granulé de bois, un biocombustible au prix stable et indépendant. 

25% moins cher que le gaz naturel, 2 fois moins cher que le fioul !

L'indicateur statistique régulièrement mise à jour, sur l'évolution du prix du granulés de bois en vrac pour les chaudières, et en sac pour les poêles reflète la réalité des prix sur le terrain en s'appuyant sur le prix à la livraison chez le client. 

La conclusion est claire, le prix du granulé de bois est globalement stable... sur toute la période étudiée, avec des variations essentiellement saisonnière, et limitées. Une stabilité qui s’accompagne d’un fort développement du marché de la chaudière à granulé de bois. Une stabilité comparable aux marchés Allemand et Autrichien, plus développés que le marché français. Rappelons par exemple que l’Autriche a vu le prix des granulés de bois baisser sur les 7 dernières années. La stabilité française est d’autant plus satisfaisante que les autres énergies comme le fioul et le gaz accusent des hausses spectaculaires.

EST-IL BON POUR L’ENVIRONNEMENT DE BRÛLER DU BOIS ?
OUI, PARCE QUE LE BOIS EST UN COMBUSTIBLE ÉCOLOGIQUEMENT COMPATIBLE ET RENOUVELABLE !


Contrairement aux combustibles fossiles (charbon, gasoil, gaz) qui sont destinés à s’épuiser et qui contribuent à la formation de l’effet de serre, le bois est éco compatible parce que sa combustion rentre dans le cycle vertueux de la nature. L’important est de brûler le bois correctement : c’est exactement ce qui se produit avec la gamme de chaudières et poêles que nous avons sélectionnée, qui minimise les émissions de monoxyde de carbone et qui exploite au maximum le rendement calorifique du bois. Notre gamme a des rendements très élevés, comparables au fuel et au gaz, avec une parfaite maîtrise de la combustion. Leur complète automatisation ainsi que leur grande capacité d'autonomie permettent un confort maximum.


D'autre part, les ressources bois en France sont très importantes : près de 110 millions de tonnes par an dont 50 millions non valorisés. Utiliser la moitié seulement de ce potentiel non exploité permettrait d'augmenter de 60% la part du bois dans la consommation d'énergie (il est aujourd'hui de 6 %) et pourrait couvrir les besoins de 5 millions de logements supplémentaires. A noter également que, contrairement aux idées reçues, l'augmentation de la consommation de bois énergie contribue à l'entretien des forêts.

Qu'il s'agisse de plaquettes forestières (ou bois déchiqueté) ou de granulés de bois (encore appelés PELLET) les combustibles utilisés pour le chauffage automatique au bois ne subissent pas l'influence des variations conjoncturelles du coût du baril pétrole. On observe généralement un coût du kWh consommé bien inférieur au coût du même kWh provenant d'une énergie fossile. A l'abri des ruptures d'approvisionnement et des hausses du prix des énergies, le bois permet d'assurer un coût de l'énergie stable sur le long terme.



Le bois : une énergie économique, propre, abondante et performante